énergies renouvelables

                                                                                                                     document ministère écologie juillet 2013

une réf. http://www.manicore.com/documentation/renouvelables.html

1 Fev 2017 - Marche arrière de l'Europe , après la cop 21, et la cop 22,  le renouvelable n'aura plus la priorité dans les échanges d'énergie.

Attention énergies renouvelables ne signifie pas forcement énergies non polluantes.  Ce qu'en dit Agenda 21 : 20100330Agenda21finalite1.pdf  bois biomasse n'est pas dans les EnR ! actions 2010-2015  2013

proportions des énergies renouvelables (source France2) : dans la production d'énergie électrique.  l'énergie dans le monde
 
La Biomasse
1 - combustion bois biomasse :
Les aides état ( ADEME, régions, département ) encouragent les projets chaudières à bois, mais la maintenance étant délicate, des chaudières gaz sont en "complément" ou "en secours".
Complément tel que l'on rencontre  par exemple à IDEX  44 - REZE : 5 MW bois -> 85% de la chaleur + 13 MW gaz (donc 15% ).  Financement IDEX : 6,5 M€ HT , ADEME : 2,7 M€ HT.
De plus, les réseaux de chaleur étant susceptibles de pannes, presque toutes les chaudières existantes restent en doublon ( collége, Lycées, ..) .
Le marché du bois est  déjà tendu, ajoutons le projet de prélever une partie du  rémanent pourtant nécessaire .. gestions forêts dégarnies-projet RESOBIO, replanter ..)
Pollutions importantes, dont acidification des sols, eutrophisation des eaux, coût carbone élevé ( abattage, transports bois 44 , séchage ), cendres ( métaux METOX ), manchons filtres ..
, coût SS dû aux particules fines ( en france environ 40 000 morts /an ), réparations dégats ( routes ..)
Gestion par grandes sociétés privées sur 20 ans ou plus .. qui optimisent leurs gains du fait du moindre coût du combustible et tendront à aligner les factures sur les factures gaz..
Donc gaspillage de l'argent public ( ADEME, régions, départements ) pour "aider"  les projets centrales-chaudières-réseaux chaleur  à bois, qui polluent davantage !  avis expert et articles

22 janvier 2016 Retournement de tendance à Chatellerault 86 ( Edith Cresson y était maire ). Là bas, on voulait brûler de la paille, réseau chaleur de 10 km !!!
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2016/01/22/L-usine-verte-fait-pschitt-2599696 
                                   le projet centrale  bois 20 MW de Descartes devrait suivre ..

rien que ce  fonds chaleur R (ADEME)  : 1,2 Milliard  sur 2009-2012 <-> 0,5 Mtep , comme il est prévu selon ce doc une augmentation de  2,5 Mtep  , cela ferait  1,2 x 5 = 6 Milliards € !
              ( comparaison en énergies produites au projet éolien de Fécamp ( page 10 ) de  fournir 18 000 GWh ( soit 1,5 Mtep ) pour un  total 2 milliards d'€ ,  les aides ADEME   représentent  1, 6  " Fécamp "     )
                                                            
                                                                            C'est la double peine des citoyens
! écotaxe inversée !
                                                                         la triple peine serait d'utiliser du bois radioactif  qui aurait été importé
                                                                                
2 - BIOGAZ - unité méthanisation, méthagri 49 St Georges sur Loire
C'est beaucoup moins polluant qu'une chaufferie bois. production  CO2, eau, le Soufre de H2S est piégé,
  mais
à condition que ce soit une installation industrielle qui très coûteuse, et qu'il n'y ait pas de fuite de méthane.
   N'est pas économiquement viable, vu les aides publiques nécessaires. Cependant il est intéressant de connaître cette possibilité d'utilisation de la biomasse  extraits de docs. , mais à ne pas généraliser dans chaque commune.
Et ne pas tomber dans l'effet  l'aubaine du profit des aides publiques ADEME (comme on voit dans les projets chaudières bois) qui permettrait le développement  de fermes à étages de 1000, 2000 vaches  qui s'équiperaient d'unités biogaz  avec des aides publiques ADEME prohibitives pour nos finances publiques.
 Ce gaz CH4 a été  oublié parmi les gaz  responsables du réchauffement climatique,
https://energie-developpement.blogspot.fr/2012/07/climat-methane-co2-ch4-carbone.html?showComment=1476348722681#c2125862309386658935
serait à récupérer d'installations de méthanisation, d'élevages,   et réinjectable dans les tuyaux distribution de G. N .
Comme ce combustible  est moins polluant que charbon, fioul et bois, si l'on prend le principe de centralité des communautés urbaines ...
 il remplacerait avantageusement  le combustible bois surtout quand une chaudière bois est installée en centre ville.
     Vertou, centrale bioénergétique ( 65 kWélec, 27 kW chaleur , pour un investissement 300 M€) art. OF23/2/2017 -  à suivre
La centralité vu par Nantes Métropole étant très élastique, puisqu'on nous l'inflige avec la chaufferie polluante ERENA REZE, alors que l'aéroport Nantes Atlantique à Bouguenais
minimise les déplacements et pollutions .. va être transféré  à 20 km de là sans qu'il soit prévu les infrastructures ponts, rail qui devraient aller avec !



Eoliennes
Ne fonctionne pas sans vent. pollution visuelle, ondes, accidents oiseaux,  les éoliennes en augmentant le moment d'inertie de la Terre ralentissent sa vitesse de rotation. c'est très faible mais ..
Eoliennes en mer, qui ira les réparer  ? Qui remettra  les terrains en l'état ? , récupération  béton des fondations ? Des champs d'éoliennes en ruine ? Qui paiera ?
Coût réel immédiat :  tous les français sur leur facture EDF   ? %  ( 10 % ? )  
- car rachat  par EDF au double du prix normal - Là aussi gaspillage de l'argent supporté par les citoyens.
projet éolien de Fécamp ( page 10 ) de  fournir 18 000 GWh ( soit 1,5 Mtep ) pour un  total 2 milliards d'€.
comparaison  : les  fonds chaleur  ADEME,  coûteraient 6 milliards d'euros ( c'est seulement une aide .. pour des projets qui sont déjà  rentables pour les exploitants  )  <->   3 projets  Fécamp  ( 2 Milliards )
Et si les éoliennes  sont de moins en  raccordées par ERDF ....  ( depuis 2011 jusq l'an dernier 2015 : - 500 MW  selon canard enchaîné  13/4/2016) ,
cela serait un gaspillage.

Le photovoltaïque
Ne fonctionne pas sans soleil.
Quand il devient plus intéressant pour un agriculteur d'arracher ses plantations pour mettre des panneaux solaires, il faut se poser des questions !
D'abord fabriquer des panneaux solaires est ruineux en métaux rares, et à ma connaissance, il n'a pas été encore été prévu de récupérer ces métaux rares.
Qui paiera la facture destruction de ces panneaux solaires à part l'Etat ?
Il est illusoire de remplacer  toutes les centrales actuelles par de l'éolien et du photo voltaïque.
Coût réel immédiat du photo voltaïque :  tous les français sur leur facture EDF  ?  %
La SEPANT conteste avec la LPO Touraine le permis de construire délivré par la préfecture d'Indre-et-Loire pour une centrale photovoltaïque de 20 ha sur le site de la lande
 de Larçay remarquable par la biodiversité que les associations y ont inventoriée. Un recours pour excès de pouvoir a été déposé auprès du tribunal administratif le 21 novembre 2014,
 ainsi qu'un recours en référé-suspension pour obtenir que les travaux ne soient pas engagés sur le site et le détruisent, avant que l'affaire ne soit traitée sur le fond.



Les centrales hydro électriques, capacités bien exploitées jusqu'aux années 1994 - 2001, 10 % de l'énergie électrique produite, mais pourquoi cette production d'électricité
qui n'émet aucun rejet de CO2,  a - telle diminué depuis ? ,  source ministère page 14 / 56  .    article OF - 1 arrêt centrale, des arrêts pour travaux entretien de 8 mois.

La géothermie, très peu utilisée, dépend du sous sol. Etonnant que l'Italie, placée si près de la France  possède autant  de puissance installée de cette énergie non polluante. ( p 45 /56 )
Et c'est dans cette région Sud Est que l'on veut implanter le plus de centrales électriques  fonctionnant avec des énergies renouvelables. voir :  ministère p. 39 / 56.
Un grand projet local étant la centrale bois énergie de Gardanne ( 13 ), il semble que la géothermie n'a pas été choisie, et que les français vont encore financer  avec leur facture EDF. .
l'ADEME peut financer les projets "géothermie", exemple en région P D L  selon le doc ADEME page 5 / 8
    Le montant de l'aide maximum apportée par l'ADEME sera de : 50% du cout HT des prestations éligibles  Avec un plafond de 15 000€ d'aide "
Evidemment, cela ne semble pas aussi porteur que les aides associées aux chaudières bois énergie dont l'aide ADEME est de l'ordre de :  1 M€  pour  env. 3 MW de puissance chaudière bois.
 OF Entremont 8,7 MW cofely ( GDF SUEZ ) : 5,1 M€  dont  ADEME 2,9 M€ (57%) ,  agence-api à Nantes 13 MW , NADIC / DALKIA  22 M€ , ADEME  5,9 M€, REZE IDEX  5 MW, IDEX : 6,5 M€, ADEME : 2,7 M€  autres ex.
                                       mais ce sont des Giga Watts qui manquent, alors pourquoi financer à grands frais ces Méga Watts ?


centrales  nucléaires.
Problèmes : gestions des déchets, accidents nucléaires pas vraiment envisagés,  exemple de rapport dec 2013 de L'ASN sur la centrale nucléaire de ChiNON
Coût de démantelement pas pris en compte, et non provisionné .
Ne produit pas de CO2 ( sauf  lors de la construction).
Erreurs sur : sur-regénérateurs qui devaient  produire plus de combustibles qu'ils en consommaient superphénix !  et ITER en ce moment ( MOX trop dangereux et centrales compliquées à gérer)
Le parc est trop âgé, c'est suicidaire de prolonger ainsi nos vieilles centrales, les  fissures béton, la  fatigue matériaux .. 
Il serait temps de revenir à ce que l'on sait faire ( surtout pas avec du sodium ou les EPR ), et qui a bien marché en matière de centrales nucléaires et d'en construire quelques unes là où c'est possible.
Une petite en Bretagne qui n'en a aucune ? Fermer les centrales les plus âgées / plus dangereuses devrait permettre de réorienter vers les emplois de démantelement.

centrales thermiques au gaz.
La solution. Construire des centrales thermiques au gaz sur l'ensemble du territoire serait d'une prudence de sioux.
Inconvénient on importe le gaz, mais à brève échéance vu les nombreux projets chaudières - centrales à bois,  le bois sera importé (plaquettes etc.)  alors autant importer ce qu'il y a de mieux ( le gaz ) qui est en même temps  moins polluant par les rejets de sa combustion.
http://www.grtgaz.com/fileadmin/plaquettes/fr/2015/GasInFocus-2015-FR.pdf 

centrales thermiques au fioul et charbon
pour mémoire ( sinistre mémoire à cause des nombreuses pollutions que l'on rencontre avec les chaudières à bois, et incinérateurs en puissance )
L'Allemagne utilise à grande échelle, son charbon qu'elle peut exploiter à ciel ouvert, le choix n'est peut être pas très judicieux,
Entre la France qui veut utiliser les derniers GWh des vieux réacteurs nucléaire,  " jusqu'à catastrophe irrémédiable possible et pas tellement anticipée
au delà de 10 km.."
  et l'Allemagne qui interrompt ses réacteurs rapidement .. pour se mettre au charbon ..                les centrales électriques au gaz ça existe aussi !
Donner les fonds chaleur  pour des projets bois énergie qui ratissent les forêts  , ne pas pouvoir contrôler les achats étrangers de terres agricoles
(surement pas pour planter des forêts qui repousseront dans 30 - 40 ans ! , les  forêts étant aussi des niches fiscales d'où potentiel production faible)
et Faire les gros yeux aux pays sous développés qui utlisent leur propre  charbon pour se développer s'en  s'endetter  ... 

La Terre ayant des ressources limitées,  il faut
- Economiser toutes les ressources et les énergies.
- Aider les projets d'isolation des maisons, immeubles, batiments publics ..  avant tout projet de réseau ! C'est là que l'argent public ADEME  serait bien plus utile.
- Arrêter de subventionner les chaudières industrielles à bois, et rétablir l'écotaxe.
- Taxer le kérosène au même niveau que l'essence.
- Limiter la vitesse des TGV à 250 km / h (comme le fait l'Allemagne) pour réduire la consommation d'énergie et les usures. Le tout TGV était une erreur.
- Aider les particuliers à acquérir des moyens de chauffage moins dispendieux (chauffages électriques) et moins polluants ( cheminées foyers ouverts,  chaudières à fioul, vieux poëles à bois ), 
, et aider à se défaire des vieilles voitures et camions diésel.
- Réduire la consommation électrique pour la production de froid. Grands magasins d'alimentation qui fonctionnent à " portes des frigos ouvertes 24 h / 24 h. ".
- Réduire la pollution lumineuse des grandes villes. Et même des petites villes. Il y a des exemples de communes illiminées pendant 3 semaines pour les fêtes de Noël  !
                Explication des maires, "C'est une société qui gére, ça ne dépend pas de la commune ! " .  Il y aurait  juste un interrupteur à basculer !  La nuit pour les hiboux c'est chouette !
                                       
Une expérience intéressante dans le Chinonais, https://prezi.com/kqtt9jbpglwp/adieu-poubelle/?utm_campaign=share&utm_medium=copy de M. Sébastien Moreau  Univ. Tours ,
visant à zéro déchet
     ou encore ce cas  article OF 7 mars 2015

Pour en discuter, un forum sur enerzine sur un bon "sujet" la Bretagne  :   http://www.enerzine.com/successcomm/14/18251+energie-dechets-economie-circulaire---la-bretagne-lance-8-appels-a-projets+send-comment.html?posts_usersPage=1#voirformulaire
                         Par rapport à quelqu'un qui urine contre le vent, c'est quoi cette économie circulaire des "énergies -déchets"  proposée aux bretons ?



retour : chaudières , Presse californie REZE,    fumées-boisqualités air ( dont air Nantes jusq. mai 2017) , rejets-normes  ,  alertes aux particules fines , écotaxe  index (site général)