Economie : quelques arguments contre les chaudières/centrales bois, à travers ces 4 articles, une vidéo

rapport parlementaire 20 mai 2016M. Hulot sans langue de bois, centrale bois à Cordemais ?
vidéo 4 minjuilt 2017

rapport sénat avril 2015  - la filière bois s'écharpe - déficit du bois Orléans -


Environnement : rejets - normes


définition de l' indice ATMO " qualité de l'air " , la loi  l'état des lieux  DREAL 2015

valeurs  VLE selon ce lien réglementation ( art. 10 pour chaud gaz et bois, 12 pour cogénération gaz , 13 pour métaux,  contrôles, dépassement des VLE : 35, 36, 15,16 et 34 )
                             ex.   VLE  en mg/m3 des  poussières : 5 pour chaudières gaz, 30 pour bois ( ERENA REZE) , 10 pour  cogénération "moteurs" gaz.


La chaudière à bois de REZE permet d'éviter
 - la production de CO2 de 3400 tonnes par an, pour une consommation annuelle de  6000 tonnes de bois. 20 GWh, 6,2 M€, selon le doc en ligne depuis mars 2014, site idex ou pdf mars2014
 - la production de CO2 de 3800 tonnes par an, pour une consommation annuelle de  5500 tonnes de bois. 18 GWh , 6,5 M€, selon le document distribué 29 nov. 2014 


On arrive à la limite des éléments de langage associés aux chaudières à bois : Plus on brûle du bois : plus on évite, ou moins on évite de CO2 ?
       l 'argument "on évite" est que le CO2 produit est à nouveau capté par les arbres qui devront repousser..  c'est renouvelable ! ( oui, mais  dans 30 ans - 40 ans  si tout se passe bien ..)
                            fiche .06 - bois biomasse - transition énergétique    le mythe de la neutralité Carbone  ou pour passer un très bon moment ..
Les arbres "sur pied " sont des pièges à CO2, n'importe quel CO2  d'où qu'il vienne ! Alors si vous les coupez et brûlez ce bois biomasse .. La combustion du bois produit bien du CO2 !
  Dans le doc. précédent, l'équation de combustion du bois sec : pour 1 kg de bois brûlé -> 1,8 kg de CO2   ( moins de 1,8 kg  s'il y a plus de particules C ..).
Au cours de cette combustion de bois renfermant par ex. 20 % d'eau ( mais fraîchement abattu, il renferme env. 50 % d'eau, il faut donc le sêcher ), il faut de l'énergie pour vaporiser cette eau.
 (140 kWh / tonne de bois à 20% d'eau ),
   Comme ce bois "à 20 % d'eau" * a un pouvoir calorifique PCI  3900kWh / tonne, cela a créé une perte 3,5 % de puissance de la chaudière bois. On ajoute encore  5 à 10 % perdus sur le long réseau.
   La Densité Thermique (énergie MWh / an  et / long. réseau m) préconisée par l'ADEME  pour les réseaux chaleur est minimum DT = 3 ,
pour cette chaufferie DT =  18 000 / 6 600 = 2,73.
             selon ce doc 2010, coûts tranchée réseau 500 € pleine terre jusqu'à 2000 € ville fonçages .., sous stations 10 k€,  durée vie 15 à 20 ans, ammortissement 30 à 40 ans.
 
* l'ADEME, pour le parc résidentiel, préconise  humidité inférieure à 22 % dans le bois.
Selon un technicien IDEX, le taux est bien plus important sur cette chaudière bois, projet cependant validé par l'ADEME. et cette chaudière bois est équipée de FAM
Les plaquettes forestières  vertes présentent  un  taux d'humidité plus élevé et l'inconvénient d'émettre beaucoup de très petites particules.
  ex. pour 40 % d'humidité,  on a environ  PCI 2700 kWh / tonne,  selon  doc ADEME (combustibles biomasse) et doc Air Pur,  impacts pollution air

                                                                               vidéos :   18 janv 2015 , 19 janv, 20 janv,   mesurez notre air !

La DREAL m'a communiqué : réglementation - combustion du bois "propre" en chaudières -2910-A  ->  extrait  ,   réglementation 2910-B  ,   via le ministère DD -> prescriptions 
                                                             le dernier arrêté ministériel  du 26 août 2013 fixant les rejets,  JO 28 sept 2013   
En somme, la législation  permet de rejeter
10 fois plus de particules fines, 6,4 fois plus de SO2, et  5,5 fois plus d'oxydes d'azote que lorsque l'on brûle du gaz !
 Les  contrôles rejets pollutions sur ce genre d'installation soumise seulement à Déclaration, étant effectués au bout de 6 mois, puis une fois tous les 2 ans.     
 Contrôles à charge de l'exploitant, contrôles donc qui ne sont pas inopinés ...          modifications au 1/1/2016                                        
 
 Même si  la mairie de REZE,
voir article O.F. du 10 / 2 / 2015, qui fait d'ailleurs partie de l'AFUL, veut rassurer sur les fumées qui gênent les footballeurs, il n'y a rien de rassurant !
   art. OF 6 mai 2015 ( fumées conformes ) --> réponse :  art Air Pays  télécharger le rapport AIR Pays De Loire : rapport REZE version 4 - 10 Mo
  dangers feux de chaudières à bois
  Même si les écologistes de Rezé ont la banane (art. OF 30/6/2017) et sont fiers d'eux  jardiversité, réseau chaleur Rezé ..   et pourtant  à 18°C on se gèle dans le HLM
  Selon le dernier bilan 2016 et mesures qualité air mars à mai 2017 ( avec nouvelles stations mesures APL Trentemoult et Bouguenais) ,       il est à craindre de la qualité de l'air
   lorsque la chaudière bois 9 MW Trentemoult commencera à fonctionner et polluer,  en plus de ce que l'on a déjà ! et avec les 3chaudières gaz qui dépassent les normes en NOx

               documents  ADEME  évaluation de chaudières  2009 ( P < 4 MW ),   2012 ,   20142016    des dysfonctionnements ! que serait ce , si les contrôles étaient  " surprise " !
                                                                        2016   30 audits par ADEME PDL
           
  la chaudière IDEX de REZE est équipée de filtres à manches FAM : qualité filtres utilisés ? vitesse éjection gaz trop faible en 2014  Selon APL,  et selon
        réglementation1997 des   2910 ( soumises à Déclaration - ex. IDEX Rezé)           rehausse cheminée fait 20-22 oct 2015
       la chaudière a peu fonctionné dans la saison de chauffe oct. 2015 - mai 2016,   fonctionnement bois à 53 % en 2015 selon M. D Quéraud ( AFUL)           lien1  lien 2
 les coefficients R1 et R2 : Dans R1 le taux TVA 5,5 % même si le fonctionnment est 100 % gaz , dans R2 le taux TVA soumis à l'exigence de 50% min. d'énergies renouvelables

 Problèmes des FAM  soulevés par ERENA REZE soumise à Autorisation (qui a opté pour l'électrofiltre ESP) page 67/76 dans son étude d'impact
"... Par contre dans le cadre de l’épuration des fumées de générateurs de biomasse avec des
fonctionnements modulant, le filtre à manches présente les inconvénients suivants :
- Nécessité d’avoir un bypass de l’équipement dans le cas de basses températures de fumée,
- Risque de condensation important,
- Risque d’incendie important provoqué soit par transport de particules trop chaudes soit
par humidification des cendres en cas de condensation.
Le choix pour la future chaufferie de la Californie à REZE s’est donc porté sur un système de traitement des fumées par électrofiltre."
                       
On se demande bien pourquoi ERENA Nantes Malakoff, inspection N°1 DREAL, page 23/34 , pour ses 2 chaudières 15 MW n'a pas opté pour l'électrofiltre,
connaissant les inconvénients !    les avantages des FAM moins de dioxines et moins de particules fines et très fines !  
extrait du BREF LCP ( directive IED avec MDT ) p. 3 /7 : " Le taux de réduction associé à l’utilisation d’un électrofiltre est de l’ordre de 99,5% ou plus. Le taux de réduction associé
à l’utilisation d’un filtre à manches est de l’ordre de 99,95% ou plus. Le filtre à manches est donc considéré comme la
MTD de premier choix pour le dépoussiérage des installations de combustion de tourbe et de biomasse.
"

comparaison des 2 chaufferies bois ERENA Malakoff  ( avec F A M ) et ERENA Rezé  ( avec électrofiltre )

Morale de l'histoire :
De toute façon, brûler du bois pollue, voilà ! 
On aura donc avec cette nouvelle chaudière bois ERENA à Rezé
    des dioxines, des métaux, HAP, COv .. et plus de particules fines et très fines sur  Rezé,  Trentemoult, les commerces, z a c les  Isles,  ..centre Nantes,
 la norme incinérateur est plus sévère en  PM.10 mg/m3, en dioxines 0,1 ng/m3  que pour cette chaudière bois PM 30 mg/m3. dioxines : 36,5 ng/m3)
                en cas de pic de pollution ERENA REZE passera du fonctionnement bois au gaz, un tableau p. 61/333 indique
  que les poussières PM seront divisées par 6 (passage de 30  à 5 mg / Nm3) , et les oxydes d'azote NOx par 4 (passage de 400 à 100 mg / Nm3)
     impression désagréable que l'apparition de  la couleur grise de nos  poumons sera  une variable d'ajustement 
                                                    

  indice " qualité de l'air " ATMO, réglementation
  dépassement des VLE selon l'arrêté préfectoral du 3 août 2016 ERENA REZE ,  
                   valeurs  VLE selon ce lien réglementation ( art. 10 pour chaud gaz et bois, 12 pour cogénération gaz , 13 pour métaux,  dépassement des VLE : 35, 36, 15,16 et 34 )
                             ex.   VLE  en mg/m3 des  poussières  5 pour chaudières gaz, 30 pour bois, 10 pour  cogénération "moteurs" gaz.

retour :
chaudières, alertes pollutions, Presse californie REZE, qualités air (dont air Nantes jusq. mai 2017), fumées (photos et vidéos),
                         derniers développements
entrées et sorties chaufferie, énergies renouvelables, écotaxe